Passing off et protection des formes et présentations de produits (get-up)

La question de la protection des formes et présentations de produits (get-up) par le passing off a donné lieu à une décision intéressante de l’IPEC en date du 11 octobre 2016 (George East Housewares Ltd v Fackelmann Gmbh & Co KG & Anor [2016] EWHC 2476 (IPEC)). L’affaire concerne la reprise par des concurrents du demandeur de la forme et de la présentation (intérieure, extérieure) de gobelets mesureurs (V. photos ci-dessous, issues du jugement). Le demandeur revendiquait un goodwill dans la forme et la présentation de ses gobelets, diffusés depuis les années 1950, et reprochait aux défenderesses de faire passer leurs propres gobelets pour les siens du fait de l’adoption d’une présentation similaire (les marques utilisées étant, quant à elle, distinctes). Pour la Cour, en l’espèce aucun goodwill ne n’est associé à la seule présentation du produit (c’est-à-dire indépendamment de la marque) :

« I have concluded that the evidence does not show that the public has been educated to recognise the shape of a Tala cup as indicative of the origin of the goods. The Claimant has not proved that the shape of the Tala cups is the « crucial point of reference » for those who want specifically a Tala cup, as opposed to those who want a measuring cup which performs the same function as a Tala cup. In the circumstances, I do not find that goodwill was attached to the shape of the cups alone, regardless of the (or some of the) other elements of the pleaded Get-Up. »

La Cour doute également qu’un tel goodwill puisse subsister, dans l’apparence globale et d’autres caractéristiques du produit :

«Equally, if the reviewer did mean to say that the product came from the same source as the original one, there is nothing in these reviews to show that the product was identified by the Get-Up (or elements of the Get-Up) rather than by the Tala name. I have dealt with the question of shape above. There is nothing in the reviews referring to the stripes, colours or metallic finish in such a way as to suggest that such features are taken to indicate the source of the product. There are some references to the interior of the cups, but they relate to the range of measurements rather than to the design of the interior, and it does not seem to me that there is anything in those comments to suggest that the interior is relied upon as an indication of the source of the product. In the circumstances, in my judgment it is not possible to tell from the documents which (if any) of the elements of the Get-Up other than the Tala name may have attracted goodwill as at the relevant date. »

En toute hypothèse, la Cour considère que même en présence d’un goodwill associé à ces éléments, le demandeur n’apporte pas la preuve, requise dans le cadre d’une action en passing off (citant notamment Interflora Inc v Marks and Spencer Plc [2012] EWCA Civ 1501 et Neutrogena [1996] R.P.C. 473 ), qu’un nombre substantiel d’acheteurs pourraient être trompés, et pourrait croire que les verres mesureurs des défenderesses avaient des liens avec ceux du demandeur. Pour la Cour les différences relevées entre les produits des défenderesses et ceux du demandeur sont au contraire exclusives de tout risque de confusion :

« As a result, had I found there to be goodwill in the Get-Up I would still have concluded that sufficient steps had been taken to distinguish the Defendants’ Cup I from the Get-Up, so that it did not constitute a misrepresentation to consumers or the trade that Probus’s goods were those of or otherwise associated with the Claimant. »

L’affaire illustre les difficultés de la protection des formes par les actions en concurrence déloyale, qu’il s’agisse du passing off, ou du reverse (ou inverse) passing off (non invoqué ici).

Fig 1 : Un gobelet mesureur du demandeur (à gauche) et d’une des défenderesses (à droite)

Fig 2 : Gobelets d’autres défenderesses

Fig 3 : Intérieur du gobelet du demandeur (à gauche) et de l’un des gobelets des défenderesses (à droite)

Source: IPKAT

Partager ce contenu: